Le choléra au Cameroun

Le choléra est endémique au Cameroun, et il est habituel d’observer quelques pics épidémiques, d’ampleur variable.

 

Depuis quelques semaines à Douala et trois semaines à Yaoundé, les services de santé notent un nombre croissant de cas de choléra. D’autres régions sont également concernées : Extrême-Nord, Nord, Ouest, Sud, Sud-Ouest et Nord-Ouest.

 

Il convient donc de renforcer les mesures d’hygiène individuelle et collective (écoles).

 

Le choléra se manifeste par des diarrhées très liquides et très nombreuses et par des vomissements ; il survient généralement chez les personnes en mauvaise santé vivant dans des conditions d’hygiène précaires. Devant de tels symptômes, il convient de contacter son médecin.

 

Dans la majorité des cas, cette maladie se soigne en buvant régulièrement une solution de réhydratation par voie orale ; une perfusion n’est justifiée que lorsque la déshydratation est très importante.

 

Pour éviter les maladies hydriques ou provoquées par une hygiène déficiente, il suffit de respecter quelques règles d’hygiène simples :

- Se laver les mains au savon avant les repas et au sortir des toilettes ; demander aux employés de maison de le faire également ; les ongles seront coupés courts.
- Laver les fruits et légumes avec de l’eau javellisée (3 gouttes de Javel par litre)
- A l’extérieur, ne manger que dans les lieux dont l’hygiène est correcte
- Ne pas boire l’eau en sachet distribuée en ville
- Pour ceux qui boivent l’eau du robinet, ajouter 3 gouttes d’eau de Javel par litre.

Dernière modification : 19/04/2016

Haut de page